Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés Accueil
                   
 
Dernières informations  
 

  Etablissements scolaires - ERP de type R

 Plaisir : l'école maternelle détruite par l'incendie.

Les bouts de chou de l'école maternelle du Petit-Bontemps à Plaisir risquent de ne plus reconnaître leurs classes à la rentrée.

Lundi soir, vers 21 h 30, un violent incendie a ravagé l'établissement situé sente de l'Ecole. L'intérieur des lieux a été entièrement détruit par les flammes. Près de 300 m2 de locaux - principalement des salles de classe ont été dévastés malgré l'intervention rapide des sapeurs-pompiers.

Hier après-midi, un amoncellement de détritus réunis dans la cour d'école témoignait de l'intensité du sinistre qui n'a pas fait de victime. Mobiliers, cahiers, livres et autres matériels scolaires ont été réduits à l'état de cendres.

« Tout s'est passé très vite, raconte Kévin, un jeune habitant du quartier de Valibout, situé à proximité. On a entendu des sirènes de partout et on s'est tous retrouvés devant l'école en feu. C'était impressionnant. Il y avait de grandes flammes ; les pompiers ont dû casser les fenêtres pour les éteindre. »

Elle ne pourra pas accueillir les enfants à la rentrée de septembre.

Les soldats du feu ont dû s'employer pendant près d'une heure pour maîtriser l'incendie ; A l'aide de deux petites lances, ils sont venus à bout du sinistre vers 22 h 10. Après avoir effectué le déblai des matériaux brûlés et s'être assurés de la mise en sécurité du bâtiment, les pompiers ont quitté vers 1 heure du matin.

Outre l'école, le logement d'une institutrice a également été endommagé. « J'ai été appelé vers 22 h 30, précise le fils de l'enseignante, présent hier sur les lieux. Ma mère est partie en vacances. L'incendie a fait fondre une partie de la toiture et des volets. Sa toiture restée garée dans l'entrée a également eu chaud. Cela fait vingt ans qu'elle habite ici et c'est la première fois qu'une telle chose arrive. »
Avant de poursuivre le constat des dégâts, le jeune homme rappelle qu' « il y a deux ans le gymnase du quartier avait connu pareille flambée ».

L'origine du sinistre reste à déterminer. « Pour l'heure, rien de particulier n'a été relevé, mais nous poursuivons nos recherches », indique une source policière.

L'école du Petit-Bontemps sert de centre aéré pendant les vacances scolaires. Hier matin, la vingtaine d'enfants accueillie sur le site depuis le début de l'été a été prise en charge par les animateurs avant d'être envoyée vers le centre Gérard-Philippe.

Hier soir, la mairie a estimé le coût des dégâts entre « 300 000 et 400 000 € ».

« Selon les premières constatations, nous devrions pouvoir garder les murs qui n'ont pas été endommagés par l'incendie, précise Séverine Fillioud, adjointe au maire à la petite enfance et à la vie scolaire. Il va falloir réhabiliter mais, pour la rentrée de septembre, l'école ne pourra pas rouvrir ses portes. »

Des solutions dans « une logique de confort des familles » sont d'ores et déjà étudiées en mairie pour assurer la rentrée des cinquante bouts de chou de l'école maternelle du Petit-Bontemps.

Stéphane SELLAMI

Le parisien – édition Yvelines du 11 août 2004



 
 
  Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés