Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés Accueil
                   
 
Dernières informations  
 

  Etablissements scolaires - ERP de type R

 Lescar : Le feu a entièrement détruit le foyer des élèves de l'établissement.

Le bâtiment entièrement restauré avait été livré à la rentrée 2003.

Dans la nuit de mardi à mercredi, à Lescar, un incendie à l'origine indéterminée a entièrement détruit le foyer des élèves du collège Simin-Palay.

Le spectacle est désolant : il ne reste plus rien de cette structure d'accueil d'une superficie de 400 mètres carrés qui avait été entièrement restaurée et mise à disposition des collégiens l'an dernier.

Ce sont des passants qui ont donné l'alerte, vers 22 heures, en apercevant de la fumée.

Le feu avait pris naissance dans un petit local technique fermé à clé où sont entreposés des outils de jardin. Il s'était rapidement communiqué à la toiture du bâtiment contigu.

L'agent de service prévenu par les témoins a tenté d'éteindre le feu avant l'arrivée des secours, mais en vain. Les pompiers ont mis trois lances en batterie et se sont rendus maîtres du sinistre en cours de nuit, vers 2 h 30.

Lourd Préjudice.

Lucien Michel, principal du collège, s'est rendu sur les lieux avec Christiane Mariette, conseillère générale, et Jean-Claude Patalano, adjoint au maire de Lescar.

Les circonstances troublantes du sinistre ont incité le chef d'établissement à faire, dès hier matin, une déclaration au commissariat de police de Pau : le local technique où le sinistre a pris naissance ne dispose en effet d'aucun équipement électrique et aucun produit inflammable n'y serait entreposé.

Accident ou acte volontaire ?

L'enquête qui sera ouverte aujourd'hui ne négligera aucune piste.

Le collège de Lescar se serait bien passé de ce feu d'artifice avant l'heure. Le foyer des élèves avait été aménagé dans un ancien préau de la cour de récréation, reconverti en salle d'étude. Ce bâtiment, livré à la rentrée 2003, avait une capacité de soixante dix places ; son mobilier était entièrement neuf.
« Le préjudice est considérable ; cet équipement va singulièrement nous manquer pour la prochaine rentrée », commentait hier le principal en découvrant l'ampleur du désastre.

Réunion sur le terrain.

Le conseil général a, de son côté, immédiatement réagi. Francis Lahore, chargé de la construction, s'est rendu sur place à deux reprises pour procéder à un premier état des lieux. Le président Jean-Jacques Lasserre a demandé aux services de l'assemblée départementale de mettre tout en oeuvre pour que la rentrée 2004 se déroule dans les meilleures conditions, en faisant édifier au minimum des structures temporaires si la reconstruction n'est pas possible d'ici le mois de septembre.

Ce matin, à 8 h 30, une réunion de travail destinée à prendre une décision rapide aura lieu sur le terrain, au collège Simin-Palay ; seront présents Denise Saint-Pé, conseillère générale déléguée à l'exécutif pour les collèges, Miguel Bréhier, directeur général des services du Conseil général, Alain Del Alamo, en charge de la politique du Conseil général en matière d'éducation, Christiane Mariette, conseillère générale du canton de Lescar, le docteur René Claverie, maire de Lescar, et le principal de l'établissement.

Sud Ouest – édition du 15 juillet 2004



 
 
  Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés