Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés Accueil
                   
 
Dernières informations  
 

  Etablissements scolaires - ERP de type R

 Un incendie détruit une salle du collège privé.

Un incendie s'est déclaré hier matin, peu avant 9 heures, au collège de Juilly, un établissement privé. Une seule salle a été entièrement dévorée par les flammes : il s'agit du bureau du CPE situé dans une annexe, au pied du bâtiment qui accueille les lycéens. Le matériel informatique, les lettres des parents justifiant les absences de leurs enfants, les registres d'absence : tout est parti en fumée.

L'intervention des 23 pompiers venus de Dammartin-en-Goële, de Claye-Souilly et de Mitry-Mory a duré plus de trois heures, pendant lesquelles un pompier a été blessé.

« Le bureau était fermé puisque nous étions tous en réunion. C'est la responsable de la vie scolaire qui s'en est rendu compte. Le personnel s'est alors attaqué à l'incendie à l'aide d'extincteurs jusqu'à l'arrivée des pompiers. En une dizaine de minutes, le feu était éteint, explique le chef d'établissement, Bernard Lagaillarde.

Les lycéens, alertés par certains de leurs camarades, ont été les premiers à être évacués. Quelques minutes plus tard, l'alarme incendie s'est déclenchée, entraînant l'évacuation des élèves scolarisés au sein des autres bâtiments. Au total, 1 000 élèves sont restés dans la rue pendant une petite heure. Téléphone portable à la main, une écrasante majorité d'entre eux se sont alors rués sur les SMS pour prévenir parents et amis.« J'ai écrit à un pote qui était là l'année dernière pour lui dire que le collège partait en fumée », indique un lycéen. « Moi, j'ai écrit à ma mère qui m'a répondu que ça mettait de l'animation », ajoute une autre.

Vers 10 heures, les primaires et les collégiens ont pu réintégrer leurs salles de cours situées dans des bâtiments éloignés de l'incendie. Seuls les lycéens ont été contraints de rester dans la cour ou dans le foyer, le temps que les fumées se dissipent et que EDF-GDF vérifie les installations. Dans la cour de récréation, chacun y allait de son commentaire sur les causes de l'incendie, encore inconnues. « Une cigarette mal allumée, une guirlande électrique ou un court-circuit dans un ordinateur », énumère un élève.

Sylvie De Macedo

Le Parisien - édition Seine et Marne du 15 décembre 2004



 
 
  Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés