Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés Accueil
                   
 
Dernières informations  
 

  Etablissements scolaires - ERP de type R

 Saint-Dié-des-Vosges - Le centre éducatif renforcé ravagé par un incendie.

Le centre éducatif renforcé de Moyenmoutier a été hier la proie d'un important incendie qui a ravagé près de 400 m2 du bâtiment. Un des quatre jeunes placés sur décision de justice serait à l'origine du sinistre.

Hier vers 20 h 30, un incendie a ravagé le centre éducatif renforcé situé à La Prelle sur la commune de Moyenmoutier. Un important dispositif de sapeurs-pompiers venus des centres de secours de Moyenmoutier, Raon-l'Etape, Senones et Saint-Dié soit une trentaine de personnels sous l'autorité de l'adjudant-chef Claude Lalevée, se sont immédiatement portés sur les lieux.

Le centre éducatif renforcé de Moyenmoutier a été ouvert il y a quatre ans dans une ancienne ferme qui avait été entièrement réaménagée. Il est géré par l'AVSEA (association vosgienne de sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence) et accueille actuellement quatre jeunes âgés de 14 à 16 ans placés sur décision de justice pour des sessions de 4 à 5 mois. Le centre a une habilitation pour en accueillir huit. Selon les indications fournies par les responsables de l'AVSEA présents, Alain Vinciarelli, directeur du CER, l'incendie aurait pris dans une chambre et se serait étendu à l'ensemble du bâtiment. " Un jeune aurait allumé le feu sur un matelas. Un éducateur a vu de la fumée. Il a fait sortir les jeunes. L'emploi d'extincteurs n'a pas suffi pour éteindre le feu."

A l'arrivée des pompiers, le toit était entièrement embrasé. Deux grosses lances montées sur les grandes échelles et six lances moyennes ont été déployées afin de circonscrire le sinistre. Près de 400 m2 du bâtiment sont partis en fumée. Les pompiers sont parvenus à empêcher que le sinistre ne se propage à un bâtiment situé juste à côté vu l'importance des flammes et la réverbération de la chaleur.
A l'arrivée des secours, les résidants étaient à l'extérieur avec les deux éducateurs. Un jeune avait pris la poudre d'escampette mais il a été récupéré dans les rues de Moyenmoutier et ramené au centre.

Les gendarmes de Raon-l'Etape, Senones, le PSIG et la brigade de recherches de Saint-Dié avec le lieutenant Lefebvre sont arrivés sur place. Les jeunes ont été conduits à la gendarmerie de Raon-l'Etape afin d'être auditionnés. L'enquête devrait permettre de déterminer les circonstances exactes de l'incendie.

Ce sinistre va obliger les responsables à trouver une solution d'urgence afin de reloger les jeunes. Dans les Vosges, il existe deux centres éducatifs renforcés en dehors de Moyenmoutier, il est situé à Belfays et est géré par l'ADAF (association deodatienne d'accueil et de formation). De nombreux responsables de l'AVSEA comme Jean-Paul Poinsot, directeur général, François Gonraux, le président, n'ont pu que constater l'étendue du sinistre. Le maire, Guy Paret, s'est rendu compte de la disparition du CER.

B. MORVAN

Liberté de l'Est – édition du 16 novembre 2004



 
 
  Le Registre de sécurité Dernières informations Vous abonner Accès abonnés